Vous êtes ici

Contrat d'apprentissage

Plusieurs formations  EEDD diplomantes en région ouvrent leurs portes aux contrats d’apprentissage. C’est le cas de la Licence CEEDDR et des BPJEPS et BAPAAT portés par le Merlet.                                                                                                  
Principe
L’apprenti a un double statut puisqu’il est à la fois salarié de l’entreprise (non comptabilisé dans les effectifs) et étudiant préparant un diplôme d’Etat en alternance.
L’embauche d’un apprenti se fait généralement lorsqu’il y a un projet de recrutement dans la structure. C’est un CDD de 6 à 36 mois à temps plein, qui peut être signé 3 mois avant la formation et qui s’arrête après les examens.
Public
Jeunes de 16 à 30 ans en poursuite d’étude, ayant un projet de création ou reprise d’entreprise, reconnus travailleurs handicapés, ayant eu une rupture d’un précédent contrat d’apprentissage ou étant sportifs de haut niveau.
Coût
L’apprenti perçoit une rémunération mensuelle variant en fonction de son âge et de son cycle de formation (entre 25% et 78% du SMIC).
Une participation d’1/3 au coût de la formation est demandée à l’employeur lorsqu’il n’est pas assujetti à la taxe d’apprentissage.
Aides financières

  • Exonération partielle des charges patronales en fonction de la taille de la structure
  • 1 000 euros d’aide au recrutement d’un apprenti à la fin de la période d’essai (45 jours de présence en entreprise)
  • 1 000 euros de prime à l’apprentissage versée en fin de contrat si moins de 20 salariés

Avantages

  • Recruter des jeunes rapidement opérationnels qui développent leurs connaissances au sein de l’entreprise 
  • Renouveler des compétences dans le secteur d’activités cible de l’entreprise : redynamiser les équipes, apporter des nouvelles connaissances apprises par l’apprenti au cours de sa formation.
  • Si l’embauche d’un apprenti a pour but de déboucher sur une embauche définitive (CDD ou CDI), le contrat d’apprentissage peut s’avérer comme une véritable phase de pré embauche et diminuer les risques du recrutement d’un futur salarié
  • Permettre à l’employeur de bénéficier d’aides financières pour mettre en place ce processus
  • Un groupement d’employeurs peut signer un contrat d’apprentissage afin d’organiser un temps plein mutualisé.

Pour en savoir plus
Sur les contrats d’apprentissage pour les BPJEPS : www.cfa-sport.com
Sur les contrats d’apprentissage dans l’enseignement supérieur : cfa@ensuplr.fr - 04 99 58 51 30 – www.ensuplr.fr