Vous êtes ici

Garrigue

A la découverte de l'ethnobotanique : six plantes - six secrets

Aujourd’hui de nombreuses plantes qui peuplent la garrigue sont peut être vue comme ordinaires aux yeux des habitants et des promeneurs, beaucoup sont abondantes, on ne compte plus celles qui se ressemblent, elles forment parfois pour le public un tout : la garrigue.
Il y a là pourtant des trésors cachés si l’on s’y intéresse un peu…  
En effet, la dimension exceptionnelle, chacune des plantes présentées l’a figurée dans l’histoire, de part un usage traditionnel ou remis au goût du jour, chacune nous raconte un peu le lien homme-nature de ce territoire.

De la flore du massif de la Clape aux herbiers et leur histoire

Partagez avec nous la passion du végétal...
Tout en se promenant dans le Massif de la Clape, laissons nous bercer par des histoires de plantes.
Au Jardin de Langel, découvrons à travers les herbiers locaux, l'herbier du Muséum, "lHerbier d'une vie, la mémoire végétale de nos plantes et son rôle aujourd'hui

MAIS OU SONT PASSEES NOS GARRIGUES ?

 
L'exposition itinérante et interactive « Mais où sont passées nos garrigues » est conçue comme un outil d'information, un carrefour d'échanges d'idées et de mise en perspectives d'actions envisageables.
Découvrir ce qu'est la garrigue, sa formation et son fonctionnement. Connaître son évolution et son utilisation à travers les âges. Comprendre les enjeux actuels du territoire. Débattre ensemble sur les futurs possibles.

AVIFAUNE DES CORBIERES

Présentation de l’avifaune des Corbières, des menaces qui pèsent sur ces oiseaux et sur leurs habitats et des solutions de gestion ou de protection possibles.
Exposition réalisée dans le cadre du LIFE CONSAVICOR.

REGARDS DE GARRIGUES

“Biodiversité en garrigues, principalement insectes et araignées.
Cette exposition regroupe quelques photos mettant en valeur les couleurs, les formes et les liens étroits entre les insectes et les araignées avec leurs biotopes, ainsi que les techniques de prédation. Certaines photos sont dans le spectre ultra violet pour simuler le champ de vision particulier que possèdent les arthropodes (insectes, araignées, scorpions etc...) »